L’idée de la Tiny House est née aux USA, au début des années 2000 afin de répondre à des demandes à la fois pécuniaires et écologiques.

Ecologie, simplicité et sobriété
A l’heure où les humains se rendent enfin compte du gaspillage des matières premières de notre belle Terre, j’ai eu envie de regarder de plus près le concept de la Tiny House.
Tiny est un mot anglais qui signifie petit, minuscule. Tiny house veut donc dire « petite maison ».

Sobriété
Ces maisons présentent tout le confort dont nous ne pouvons plus nous passer, tout en étant très sobres. Elles sont à ossature bois et exigent peu de temps pour leur montage ou démontage. On parle ici d’architecture préfabriquée.
Ce sont des maisons qui sont très peu énergivores.

Simplicité
Leur espace restreint nécessite de concevoir une organisation optimale. Cela passe par la création de placards coulissants, de meubles escamotables.
Vivre dans ces petits espaces impose de se débarrasser du superflu, (https://www.id-fengshui.com/les-solutions/) et cela induit de moins consommer.

Nomadisme

La plupart ont des roulettes et permettent de s’implanter dans différents endroits sans avoir besoin d’impacter le sol avec des fondations.

Législation immobilière pour la Tiny House
La Tiny House peut se poser sur un terrain non constructible grâce à ses roulettes. Il est aussi possible d’utiliser un terrain constructible et dans ce cas, une déclaration de travaux sera nécessaire.

 

Modicité du coût

Ces maisons sont aussi très abordables financièrement car la fourchette de prix se situe entre 18000 et 80000 euros.

https://tinyhousefrance.org/prix-des-tiny-houses-fabriquees-en-france/

 

Charlotte Perriand et sa « maison au bord de l’eau »

En 1934, l’architecte Charlotte Perriand avait déjà imaginé un genre de Tiny House avec la création de « la maison au bord de l’eau ». J’ai pu admirer la beauté et la sobriété de cette maison à l’occasion de l’exposition consacrée à Charlotte Perriand  à la fondation Louis Vuitton .

L’architecte aurait aimé que sa maison puisse être fabriquée en série afin d’être utilisée de manière très simple en montagne ou au bord de l’eau. Cela ne s’est pas fait car elle devait être trop en avance sur son temps …

https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/expositions/exposition/charlotte-perriand.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *